Adobe Comp CC, de l’idée au wireframe à la prod

La semaine dernière, l’édition 2015 d’Adobe Creative Cloud
eu lieu où plusieurs centaines de professionnels, amateurs et passionnés se sont retrouvés pour découvrir les nouveautés Adobe et écouter les retours d’expériences d’artistes, designers ou photographes de talents :

La grande nouveauté 2015 est sans aucun doute le Creative Sync. qui va permettre à chaque utilisateur de synchroniser l’ensemble des applications Adobe aux fichiers en cours d’édition sur différentes plate-formes, supports et collaborateurs. Une nouveauté majeure qui soutient les nouveaux usages et permet de fludifier les workflows collaboratifs.

Petit cadeau de la soirée : ma propre typo BussonCondensedMedium. La classe !
busson_typo

Adobe Comp CC, nouvelle app sur l’iPad

Mon coup de coeur se porte sur Adobe Comp CC, que je ne connaissais pas… honte à moi :(

Cette application permet de matérialiser une idée sur iPad sous forme de wireframe, puis en maquette grâce à la synchronisation avec les différences services comme Fotolia, Typekit, ses propres fichiers. Comme tout est synchronisé, l’utilisateur peut continuer sous Photoshop, Indesign ou Illustrator directement sur son desktop.

Lors de la démo de Michael Chaize, j’ai trouvé cela GENIAL! Je suis en train de tester actuellement cette app pour un projet personnel et je suis assez bluffée de la prise en main très rapide et la fluidité pour créer des éléments avec une gestuelle très instinctive.

Comme toute prise en main d’un nouvel outil, il y a des habitudes à prendre et il ne faut pas être réticent au changement mais… car il y a toujours un « mais »… j’ai rencontré quelques difficultés lors de la conception pour une app mobile. Sauf erreur de ma part, je n’ai pas réussi à faire défiler mon contenu, c’est-à-dire, les éléments doivent remplir le contenant et ne peuvent dépasser de la zone définie. Donc, on ne peut pas avoir la sensation du défilement continu dans la prise en main de sa maquette. Cela est le cas dans tout les templates fournis ce qui est assez contraignant sachant qu’aujourd’hui nous n’arrêtons pas de scrolllllleeeerrr.

adobe compCC

Adobe Comp CC, de l’idée au wireframe à la prod