Eye Tracking sur newsletters (étude complète d’Altics.fr)

En faisant des recherches pour trouver les bonnes pratiques de conception sur les newsletters, je suis tombée sur le site de l’agence Altics.fr qui met à disposition une étude sur le comportement des utilisateurs confrontés à une vingtaine de newsletters d’e-commerce : « Eye Tracking, ce que regardent vos internautes ».

MAJ 16 juillet 2009 : Merci à Olivier Marx d’Altics de nous offrir l’étude complète :)

L’étude est réalisée sur 50 utilisateurs individuels effectués dans les laboratoires d’Altics avec la méthode de l’Eye Tracking.

L’étude complète de 119 pages :

widget_mobile.jpg

A lire aussi :

Eye Tracking sur newsletters (étude complète d’Altics.fr)

8 réflexions au sujet de « Eye Tracking sur newsletters (étude complète d’Altics.fr) »

  1. Merci pour cet article complet sur nos études utilisateurs basées notamment sur l’Eye Tracking. Une précision > L’Episode 4 de l’Etude sur les newsletter e-Commerce arrive ce mercredi, et les 3 derniers épisodes sont dispos ici : http://www.altics.fr/fr/nos-etudes

    D’ici le 15 juillet l’ensemble de l’étude sera accessible en totalité ‘une centaine de page’

    Sinon, moi j’adoooooore Deezer ;)

    A bientôt

    /Olivier
    http://www.oliviermarx.net

  2. C’est vraiment un document à garder, à sortir et à réanalyser au moment où on compte créer une page web, une pub, ou une newsletter…
    Ce qui m’a surpris le plus, ce sont les élements accrocheurs qu’on utilise dans ce genre de présentations; on se rends compte avec le eye-tracking ne les marque pas, soit que la durée de cette accroche est très courte, ou bien parce qu’inconsciemment les sujets savent à quel type de test ils participent, ayant une préparation mentale à l’avance sur les critères de jugements…

    C’est dommage aussi qu’on n’a pas un cadre virtuel représentant ce qui affiché à l’écran suivant la résolution de ce dernier.
    Généralement ou découvre une newsletter soit avec un client de messagerie (outlook, thunderbird, …) ou bien sur l’outil d’accès au email sous (yahoo, hotmail, gmail,….) ces derniers offrent une zone de visibilité assez restrainte par rapport à une vue plein écran.

    Avec l’eye-tracking on découvre que ce sont les elements graphiques et couleurs qui guident l’oeil et non comme sur des anciennes analyses où on pensait que l’oeil était prédisposé à l’avance à observer certaines zone bien précise avant d’autres.

    Merci pour ce lien qui remet en cause pas mal de notions théoriques

  3. @Olivier : Ayez, l’étude est rétablie par contre ce n’est pas l’original mais juste un extrait. L’original a été supprimé de SlideShare :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.